14 mai 2015

Burnout

Mon expérience au niveau de l’épuisement professionnel / burnout :

Ces dernières années, j’ai pu me spécialiser dans le diagnostic et la prise en charge de cette maladie invisible qui est l’épuisement professionnel. Cette maladie est connue et souvent appelée, dans les médias et par les salariés, le burnout. Parfois mal utilisé car certaines personnes s’auto-diagnostiquent épuisées et se décrivent comme une personne fatiguée qui a trop travaillé et qui aimerait se reposer.

Cela serait trop simple. Généralement l’entourage se rend compte des premiers symptômes et la personne atteinte (souvent les meilleurs éléments qui se sentent à l’abri de ce type de maladie) ne se doute pas de ce qui se passe dans son corps.
Ces personnes se moquent des autres qui pourraient en émettre l’idée. Elles ne sont pas épuisées, la preuve elles ne dorment pas bien la nuit et ne sont pas fatiguées, font des heures supplémentaires, ne respectent pas leur pause de midi et sont encore assez productifs.

Pourquoi les meilleurs éléments craquent maintenant ?
La société a changé, plus de travail, moins de salariés, économies obliges. Ce qui amène une insécurité de travail, la peur de perdre son poste. Le travail en groupe se transforme en travail individuel, chacun pour soi. Les valeurs de l’entreprise ne correspondent plus à celle de notre éducation. L’équilibre travail et récompense n’existe plus. La pression est quant à elle bien présente. A force, l’employé perfectionniste va sacrifier du temps de sa vie privé pour son travail…. cela devient un cercle vicieux !

La prise en charge a un but curatif, mais aussi éducatif, car une personne ne doit pas seulement sortir de l’épuisement mais surtout éviter de rechuter dans les années qui suivent.

Bore-out

Les symptômes sont similaires au burnout toutefois la cause est différente. En résumé, l’ennui au travail rend malade. Les causes peuvent être diverses, la charge de travail qui est moindre ou alors un salarié à haut potentiel / surdoué qui est très productif. Dans les deux cas, les symptômes s’accumulent et le mal-être s’installe.


-) Vous trouvez dans le menu un lien vers le questionnaire MBI. N’hésitez pas à le faire et à m’apporter le résultat lors de notre consultation.

image

ep maternel paternel